Skip to main content

👨‍💻 Baptiste Pesquet

Mon premier Kahoot

La gamification de l’enseignement est dans l’air du temps, et il existe maintenant de nombreux outils permettant d’engager les apprenants de manière ludique et interactive. Cela faisait un petit moment que j’avais envie d’expĂ©rimenter un service de quiz interactif pendant un cours magistral. Le dernier CM de l’un de mes modules de cours m’en a rĂ©cemment fourni l’occasion. Avant la sĂ©ance, j’ai demandĂ© aux Ă©tudiants de revoir l’ensemble des notions vues depuis le dĂ©but du module, en leur annonçant un test de rĂ©vision. Restait Ă  trouver l’outil adĂ©quat.

Socrative logo

Socrative est un service de quiz en ligne simple et efficace. Son Ă©diteur de questions se rĂ©vèle très complet et agrĂ©able Ă  utiliser. Il y a quelques annĂ©es, j’avais testĂ© son mode space race, dans lequel les bonnes rĂ©ponses font avancer une fusĂ©e Ă  l’Ă©cran : ambiance garantie !

Space race

Socrative est un excellent outil qui peut convenir Ă  de nombreux cas d’usage. Cependant, plusieurs limites m’ont conduit Ă  rechercher une alternative pour satisfaire mes besoins particuliers :

  • Le mode space race est limitĂ© Ă  16 participants ou Ă©quipes, et je souhaitais que mes 75 Ă©tudiants jouent individuellement.
  • La version gratuite fixe le nombre maximal de participants Ă  50 par activitĂ©.
  • Avec le mode quiz classique de Socrative, les Ă©tudiants sont scotchĂ©s sur leur Ă©cran pendant toute la durĂ©e de l’activitĂ©, ce qui ne favorise pas l’interactivitĂ©.

Mon choix s’est portĂ© sur un autre outil de plus en plus connu pour gamifier l’enseignement : Kahoot.

Kahoot logo

Kahoot est Ă©galement un service de quiz interactif. PlutĂ´t destinĂ© au dĂ©part Ă  l’enseignement Ă©lĂ©mentaire, il peut ĂŞtre utilisĂ© dans beaucoup d’autres contextes, y compris non scolaires (workshops en entreprise, rĂ©unions de famille, etc). Ce service permet de dĂ©finir des quiz, appelĂ©s des “kahoots”, constituĂ©s de questions Ă  choix unique (4 rĂ©ponses dont 1 seule bonne). Le design et l’interface utilisateur sont volontairement très ludiques pour faire oublier aux Ă©lèves et au prof qu’il s’agit avant tout d’un outil d’Ă©valuation formative.

Son fonctionnement est ultra-simple. Après avoir crĂ©Ă© en amont les questions (ce qui, ne nous en cachons pas, peut prendre un certain temps), on dĂ©marre l’activitĂ© en mode individuel ou par Ă©quipe. Les participants accèdent au quiz via un code PIN Ă  6 chiffres, puis saisissent leur pseudo. Quand tout le monde est inscrit, l’enseignant lance le jeu, et c’est parti ! Chaque question s’affiche sur l’Ă©cran vidĂ©oprojetĂ© du prof, et les participants ont un temps limitĂ© (paramĂ©trable) pour choisir l’une des 4 rĂ©ponses sur leur Ă©cran. Une fois ce temps Ă©coulĂ©, un histogrammes des rĂ©ponses obtenues s’affiche, puis un leaderboard des 5 meilleurs scores depuis le dĂ©but du quiz, et on passe Ă  la question suivante. Autant dire que le jeu n’engendre pas la monotonie et qu’il faut s’attendre Ă  entendre monter les dĂ©cibels dans la classe ou l’amphi.

Pour terminer, voici quelques conseils pratiques pour que votre premier quiz se déroule au mieux.

  • Afin de pouvoir utiliser Kahoot en classe, il faut Ă©videmment que chaque participant puisse se connecter au service en ligne. Une application mobile est disponible, mais un simple navigateur ayant accès Ă  Internet suffit pour jouer. Plusieurs configurations sont possibles :
    • Wifi + tablettes ;
    • Wifi + smartphones personnels des Ă©tudiants ;
    • Wifi + ordinateurs portables ;
    • RĂ©seau filaire + postes fixes.
  • Dans tous les cas, pensez Ă  valider ces aspects techniques avant la sĂ©ance pour ne pas que tout tombe Ă  l’eau en cas de problème bloquant.
  • Attention aux pseudos fantaisistes (voire pires) choisis par certains Ă©lèves au moment de l’inscription. MĂŞme avec des Ă©tudiants ingĂ©nieurs, j’ai dĂ» m’y reprendre Ă  deux fois en les menaçant de leur faire un “vrai” cours magistral s’ils persistaient Ă  mettre n’importe quoi ;)
  • Une vingtaine de questions par quiz constitue Ă  mon avis un maximum. Au-delĂ , on peut aboutir Ă  une certaine lassitude en fin de jeu et on court le risque de problèmes techniques (dĂ©connexion, batterie) qui enlèveraient beaucoup d’intĂ©rĂŞt Ă  la sĂ©ance.
  • Le dĂ©lai par dĂ©faut de 20 secondes par question est trop court. A l’avenir, je laisserai au minimum 30 secondes, voire plus pour les questions complexes.
  • On peut illustrer chaque question avec une image. Si celles-ci sont trop riches, leur lisibilitĂ© au videoprojecteur peut laisser Ă  dĂ©sirer.

J’espère que cet article vous aura donnĂ© envie de tester Kahoot, Socrative ou un autre outil de gamification. Si la technique suit, vous ne risquez pas grand-chose, Ă  part rendre vos Ă©lèves accros Ă  ce type de sĂ©ance :)

Pour ma part, l’expĂ©rience fut très concluante et je la renouvellerai dès que possible. Bons quiz !